Bibliophilie



> Les livres de collection reliés


Les livres
anciens
 Les livres
du
XIXe siècle
> Les livres
modernes

La fauconnerie de Franchière 1607

La fauconnerie au moyen âge et la Renaissance. L’exemplaire Harting.

Édition du début du XVIIe  siècle de quatre grands traités de fauconnerie du moyen âge et de la Renaissance.

Jean de Franchières (mort en 1488), religieux et comman­deur de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem (le futur ordre de Malte), fit un séjour à Rhodes, où était alors établi l’ordre, entre 1458 et 1469. Les hospitaliers y entretenaient une fauconnerie dont les responsables avaient été formés auprès des fauconniers arabes très proches. C’est à leur contact qu’il rédigea son traité qui fit l’objet de nombreux manuscrits avant d’être imprimé pour la première fois vers 1531.

Cet ouvrage remarquable, illustré de 9 gravures sur bois, connut un grand succès et neuf éditions verront le jour jusqu’en 1621.

Le deuxième texte fut composé à la demande du roi Charles VIII par l’humaniste Guillaume Tardif (c. 1436-c. 1492), venu du Puy-en-Velay, professeur au collège de Navarre et lecteur du souverain.

Illustré de 9 gravures, c’est une compilation de textes français, latins et arabes (Moamin, Dancus, Guillelmus, etc.) Il fut imprimé pour la première fois en 1492.

Le traité d’Artelouche est le plus court des quatre traités. Premier texte sur la fauconnerie rédigé en français (plus de vingt ans avant celui de Franchières), il propose des remèdes pour soigner les oiseaux.

Venu de la cour de Sicile avec le roi René, Artelouche composa son ouvrage en 1443 au château de Meyrargues en Provence. Illustré d’une gravure, il fut imprimé pour la première fois en 1567, à la suite du Franchières.

Le dernier des quatre traités est le plus récent. Il fut composé par le Poitevin Guillaume Bouchet (c. 1513-1594), ami de Du Fouilloux, et imprimé pour la première fois en 1567, à la suite du Franchières, par Enguilbert de Marnef et Jacques Bouchet, père de l’auteur.

Illustré de 11 gravures, il décrit les oiseaux et les exercices utiles à la fauconnerie.

Cette édition collective est donc illustrée d’une vignette sur le titre (vénerie du cerf et fauconnerie) et de 30 figures d’oiseaux, gravées sur bois.

Titre imprimé en rouge et noir. Bandeau cynégétique répété et lettrines, gravés sur bois.

Très bel exemplaire de la collection Harting, le bibliographe de la fauconnerie.

Commander le livre





En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK
© Montbel - tous droits réservés
Site réalisé avec PowerBoutique - creation site ecommerce