P. Bulliard
Aviceptologie française

1794.
Livre de collection relié.
Cussac, 338 pages, frontispice, 34 planches.
Quantité  
2 000.00 €
Page en favoris
  Retour
Aviceptologie française, ou Traité général de toutes les ruses dont on peut se servir pour prendre les oiseaux qui sont en France. Avec une collection considérable de figures et de pièges nouveaux propres à différentes chasses

L’exemplaire du baron William Hope relié en maroquin à ses armes.

Quatrième (?) édition augmentée de cet ouvrage important qui connut un succès considérable et fut réédité jusqu’en 1854.
Le botaniste lorrain Bulliard (1742-1793) entra vers 1771 au service de l’abbaye de Clairvaux où il put se consacrer à ses recherches d’histoire naturelle et où il rédiga ce traité. Vers 1780, alors qu’il résidait depuis plusieurs années à Paris, il en confia le retirage au libraire Jean Cussac, qui en donna cette nouvelle édition posthume ainsi que les suivantes auxquelles il ajouta des chapitres sur le tir des oiseaux (en 1808) puis un véritable traité de la chasse au gibier à poil (en 1813) qu’il publia sous forme de volume séparé en 1823 en s’attribuant alors la paternité de l’Aviceptologie !

L’ouvrage traite de toutes les techniques pour prendre les oiseaux : nœuds coulants, appeaux, pipeaux, vaches artificielles, huttes, miroirs, lacets, collets, filets, traîneaux, pipée, glu, raquettes, rejets, trébuchets, pantières, etc. Texte remarquable décrivant de nombreuses techniques oubliées. Important index détaillé.

Illustré d’un beau frontispice gravé et de 34 planches explicatives gravées par l’auteur qui avait été formé auprès de François Martinet, le célèbre illustrateur d’ornithologie à qui l’on doit notamment le millier de planches de l’Histoire naturelle des oiseaux de Buffon et les planches d’ornithologie de l’Encyclopédie.

Très bel exemplaire, parfaitement établi et relié par Petit.

Provenance :
• William Hope (1802-1855), richissime banquier d’origine anglo-hollandaise qui possédait notamment une très belle bibliothèque de plus de 2 000 volumes vendue à Paris après sa mort, en juin 1855 (reliure aux armes).
Grand chasseur, il avait aquis en 1828 l’important château et domaine de Rushton Hall dans le Northamptonshire où il résidait durant la saison de chasse. Installé à Paris en 1833, où il mène grand train, il épouse deux ans plus tard la fille du général Rapp. Ce parisien d’adoption fut l’amant de Marguerite Dorival puis de Jenny Colon que Gérard de Nerval poursuivait de ses assiduités.

Thiébaud 139 (« cette édition serait la quatrième. Souhart cite une édition de 1796, que nous n’avons pas vue »).– Souhart 524.– Harting 179 (« contains some useful suggestions for capturing hawks »).– Ronsil 419.
Huzard II, 5055.– Defrénois, p. 32.– Schwerdt I, p. 89.– Lindner I, 380.– Manque au catalogue de la BnF.

Paris, J. Cussac, an III [1794-1795].
in-12, 10 x 17,8 cm, reliure janséniste de la seconde moitié du xixe siècle, signée Petit succr de Simier, en maroquin vert, dos à nerfs, armes dorées au centre des plats, roulette intérieure dorée, filets dorés aux coupes, tête dorée, non rogné.
XXIV + 246 + XLII pages ; frontispice et 34 planches.
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK
© Montbel - tous droits réservés
Site réalisé avec PowerBoutique - creation site ecommerce