Montbel | É. Leconte-Desgraviers Essai de vénerie, ou L'art du valet de limier…
 

É. Leconte-Desgraviers
Essai de vénerie, ou L'art du valet de limier…

1810.
Livre de collection relié.
Levrault, 398 pages.
Quantité  
350.00 €
  Retour
Édition originale de cette contrefaçon de L'art du valet de limier (1784 et 1804) devenu Le parfait chasseur en 1810.
Née d'une querelle entre les deux frères Desgraviers, cette édition présente la vénerie du cerf, du daim, du chevreuil, du sanglier et du loup; les chiens, leur élevage et leurs maladies; puis les rendez-vous de chasse des forêts d’Île-de-France, avec le placement des relais.
Les deux frères Leconte, Éléonor (l'auteur de cet ouvrage) et Augustin (né en 1749) avaient pris le nom de la terre des Graviers en Normandie que possédait leur père, Claude-François, conseiller au parlement de Paris. Ils étaient commandants des véneries du prince de Conti. Éléonor, par ailleurs mousquetaire du roi, puis capitaine au régiment de dragons Conti, avait épousé Jeanne Cœuret d'Ozigny. Il fut chevalier de Saint-Louis et propriétaire du beau château de Jossigny en Seine-et-Marne.

Un des rares livres de vénerie parus sous l'Empire.

Bon exemplaire en demi-reliure de l'époque. Petite tâche au dos et petites fentes à un mors. Forte mouillure marginale aux premier feuillets.
Signature sur le titre d'Aimé Le Mée de la Salle (1789-1851), négociant possessionné à Portrieux, d'une ancienne famille de la paroisse de Saint-Quay, au nord de Saint-Brieuc.

Thiébaud 268.- Manque à Schwerdt.- Jeanson 172.

◼︎ Paris, Levrault, 1810. in-8, 12,5 x 19 cm, demi-basane à coins époque, dos orné de faux-nerfs dorés, VIII + 390 pages.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK
© Montbel - tous droits réservés
Site réalisé avec PowerBoutique - creation site ecommerce