F. Fortin
Les ruses innocentes…

1695.
Livre de collection relié.
Brunel, 292 pages, 67 planches.
Quantité  
3 500.00 €
Page en favoris
  Retour
Les ruses innocentes dans lesquelles se voit comment on prend les oiseaux passagers & les non passagers, & de plusieurs sortes de bêtes à quatre pieds… et la manière de faire tous les rets & filets qu’on peut s’imaginer…

La chasse au XVIIe siècle. Exemplaire en maroquin signé.

Première édition en petit format de ce grand classique de la chasse et de la pêche, rédigé par le frère Fortin (1592-1661), religieux tourangeau de l’ordre de Grandmont­, qui se consacra principalement aux études ornithologiques.
C’est un des seuls ouvrages anciens de chasse à tir ou au filet. L’auteur donne les manières de prendre les oiseaux au filet, à la glu, au miroir, au grand-duc, au lacet (pour les bécasses), etc. ; explique comment attraper les oiseaux de fauconnerie ; propose des camouflages pour approcher le gibier d’eau ; présente toutes sortes de pièges pour les loups et les nuisibles ; enseigne les manières de pêcher ; etc.

Illustré des 66 célèbres planches des éditions précédentes gravées ici sur cuivre pour la première fois. Beau titre-frontispice allégorique gravé par Daniel de la Feuille (1640-1709) qui travaillait pour les éditeurs et cartographes amstellodamois.
Titre imprimé en rouge et noir.

Très bel exemplaire parfaitement établi par un grand relieur parisien n’ayant pas conservé le feuillet P8 qui « n’est d’aucune utilité » selon Thiébaud et constitue une erreur d’impression (blanc au recto et double de la page  212 au verso).

Provenance :
• Georges-Henri Roullier (né en 1844), avocat au Conseil d’État et à la Cour de cassation (ex-libris typographique).
• Pierre du Verne (1892-1960), maître d’équipage associé du rallye Pique Avant Nivernais dans les années 1930, qui a poursuivi la très belle collection cynégétique de son père (petite croix grecque au crayon dans l’angle supérieur droit au recto du premier feuillet ; vente à Paris, 5  octobre 2016, n° 95 : « bel exemplaire, très bien relié »).

Thiébaud 408 (« les beaux exemplaires sont rares »).– Souhart 637.– Harting 161.
Huzard II, 4788-4789.– Schwerdt I, pp. 180-181 (« it has taken us a lifetime to find a copy complete in all plates »).– Jeanson 232.– Lindner I, 764.

Amsterdam, Pierre Brunel, 1695.
in-12, 10,8 x 16,7 cm, reliure du troisième quart du XIXe  siècle, signée Thibaron, en maroquin vert, triple filet doré en encadrement sur les plats, dos à nerfs en­tiè­rement orné de motifs dorés, filets aux coupes, roulette intérieure dorée, tranches dorées sur marbrures.
5 feuillets, 58 pages, 2 + 2 feuillets, 64 pages (chiffrées 59-122), 2 feuillets, [3 + 3 feuillets blancs ajoutés par le relieur], 3 feuillets, 64 pages (chiffrées 123-186), 2 + 2 feuillets, 46 pages (chiffrées 187-232), 1 feuillet, [3 + 3 feuillets blancs ajoutés par le relieur], 3 feuillets, 60 pages (chiffrées 233-292), 2 feuillets ; frontispice et 66 planches dont 9 repliées.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK
© Montbel - tous droits réservés
Site réalisé avec PowerBoutique - creation site ecommerce