Grandes chasses coloniales. Afrique
 

Grandes chasses coloniales. Afrique

2009.
Livre neuf.
Montbel, 216 pages.
Quantité  
25.00 €
  Retour
Les plus grands noms de la grande chasse en Afrique de l'après-guerre (T. Burnand, P. Weité, A. Jeannin, P. Bourgoin, etc.) livrent leurs meilleurs souvenirs de chasse en Afrique équatoriale ou occidentale française.
Des récits passionnants, dans la droite ligne des aventuriers des siècles précédents, extraits d'Au péril des grands fauves (1967).
Livre neuf.

◼︎ Paris, Montbel, 2009. In-8, 13,5 x 20 cm, broché, 216 pages.


TABLE DES MATIÈRES

François Edmond-Blanc

I Chasse à l’hippopotame en Oubangui-Chari

Lucien Blancou

II Un buffle coriace

III Charge d’éléphant

IV Paysage avec lions et girafes

Marcel Bonnotte

V Les photos de ma vie…

VI Une belle frousse

VII Si le gorille savait tirer…

Pierre Bourgoin

VIII Ma vie d’africain

Tony Burnand

IX Une chasse au crocodile

Docteur Raymond Fiasson

X Doublé de buffles

XI Le lion est mort…

XII Bouche pourrie

XIII Histoire de traces

XIV Mort de Grassia

Albert Jeannin

XV Un lion dans un hallier

XVI Un hippopotame irascible

Alain Maclatchy

XVII Dans la brousse gabonaise

Pierre Weité

XVIII La mort du “salaud-là”

XIX Tir de face

XX Hausse cinq mètres !

XXI Attendre et voir

XXII Charges ou fuite ?

XXIII Joyeux Noël

XXIV Facéties

XXV Cavalleria rusticana !


EXTRAIT

« Un grand mouvement dans les herbes, un buffle se lève, bondit sous l’effet de la surprise et s’arrête debout sur une levée de terrain, bien visible jusqu’à mi-corps. Je vise à l’épaule et presse la détente. L’animal disparaît derrière l’écran végétal. J’ai l’impression qu’il s’est effondré, quand, dans un grand fracas, un buffle se présente de face à quelques mètres, à la lisière du massif. Je réarme très vite et tire un peu au jugé : l’animal tombe dans les herbes en se débattant.
« Je crois être en présence de deux bêtes, mais Binioumba estime que c’est le même buffle qui s’est relevé et a essuyé le deuxième coup de feu. Il veut cependant en avoir le cœur net, grimpe sur un petit arbre, scrute le massif et lève deux doigts : nous sommes donc bien avec deux blessés sur les bras, et qu’il faut aller joindre dans ce coupe-gorge…
« Un nouvel élément vient corser le spectacle : les suiveurs, juchés sur les arbres, nous alertent par leurs cris. Je me retourne : un troisième buffle, sans doute attiré par les meuglements, vient sur nous, queue dressée, tête basse, cornes en avant. »


Diane vous suggère aussi:
Grandes chasses coloniales. Indochine
25.00 €
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK
© Montbel - tous droits réservés
Site réalisé avec PowerBoutique - creation site ecommerce