Montbel | G. de Marolles Le lapin. Étude philologique résumée
 

G. de Marolles
Le lapin.
Étude philologique résumée

1940.
Document de collection
18 pages.

Déjà vendu
déjà vendu
  Retour
Quand un veneur s’adonne à la linguistique. Tapuscrit signé.

Tapuscrit inédit du célèbre historien de la vénerie, donnant un aperçu linguistique sur l’origine du mot “lapin”.

La première partie est consacrée à la filière sémantique et étymologique du mot ; la seconde est un appendice dans lequel Marolles fait état des dernières études. Il rappelle l’étude d’Émile Boisacq, professeur de philologie, publiée en avril 1905 dans la revue de l’université de Bruxelles, Le lapin et ses dénominations dans les langues indo-européennes.
Le sujet n’est pas étranger à Gaston de Marolles (1865-1949) qui, en 1906, avait publié un remarquable travail de référence sur les termes et les expressions de fauconnerie et de vénerie Langage et termes de vénerie. Étude historique, philologique et critique.

Ce document est composé d’un feuillet de titre manuscrit illustré d’un dessin à l’encre de G. de Marolles d’après Tony Burnand accompagné d’une citation de l’article du professeur É. Boisacq et 8 feuillets tapuscrits avec deux corrections autographes. Signé G. M. à l’encre brune in fine. Avec une lettre tapuscrite du commandant de Marolles, datée du 19 septembre 1941, à un destinataire inconnu, mais très probablement lui aussi philologue et également auteur d’un opuscule sur le lapin.

Paris, vers 1940.
in-4, 21 x 27 cm, broché.
9 feuillets.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK
© Montbel - tous droits réservés
Site réalisé avec PowerBoutique - creation site ecommerce