R. Mathevet & M. Guillemain
Que ferons-nous des canards sauvages ?
Chasse, nature et gestion adaptative

2016.
Livre neuf.
Quæ, 96 pages.
Quantité  
10.00 €
  Retour
Étude sur les populations de canards sauvage en France, leur répartition, leurs habitats, la migration, le prélévement cynégétique, l'élevage et la gestion (avec l'exemple nord-américain).
Croquis. Bibliographie.

◼︎ Versailles, Quæ, 2016. in-12, 12 x 19 cm, broché, 96 pages.


PRÉSENTATION DE L'ÉDITEUR

Cet ouvrage présente la biologie et les mœurs des canards sauvages, mais aussi les réseaux d’acteurs qui interagissent avec eux. Il invite le lecteur à une analyse des évolutions récentes des rapports qu’entretiennent les hommes avec la faune et la nature en général. Ce livre n’est donc pas à prendre comme une simple histoire naturelle des canards et des hommes, mais comme une invitation à exploiter durablement les populations de canards sauvages, et au-delà les milieux naturels, dans un monde changeant.

Observés, comptés, les canards sauvages voyagent au fil des saisons. Entendus, agrainés, attirés, espérés puis tirés, ils s’hybrident aussi avec les canards élevés en captivité et lâchés pour accroître les prélèvements. En liberté surveillée, les canards nous apprennent beaucoup sur la gestion de plus en plus interventionniste de la chasse et notre vision de la conservation de la nature. Ressource naturelle renouvelable mais aussi composante d’un patrimoine naturel renouvelé, les canards sauvages n’appartiennent à personne mais la pérennité de leurs populations et de leur chasse requiert de suivre quelques règles élémentaires.

Il s’agit bien sûr de connaître leur biologie et leurs mœurs, mais aussi d’apprécier les enjeux politiques qui se nouent. Cet ouvrage invite à une analyse des évolutions récentes de l’activité et des rapports qu’entretiennent les hommes avec la faune et la nature en général. Ce livre n’est donc pas à prendre comme une simple histoire naturelle des canards et des hommes, mais comme une invitation à coopérer et à exploiter durablement les populations de canards sauvages dans un monde changeant.

Raphaël Mathevet, écologue et géographe au CNRS, est membre de divers conseils scientifiques d’aires protégées et du programme Man and Biosphere de l’Unesco. Ses travaux portent sur la gouvernance adaptative des territoires, de la biodiversité et des ressources naturelles ainsi que sur la gestion des zones humides. Il s’intéresse aux dimensions socio-économiques et écologiques de la chasse et des conflits homme/faune sauvage.

Matthieu Guillemain, écologue à l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, membre du Waterbird Harvest Specialist Group et coordinateur européen du Duck Specialist Group de l’IUCN, travaille depuis une vingtaine d’années sur la dynamique des populations de canards, les conséquences de leur exploitation et la manière dont elles réagissent aux changements de leur environnement.


TABLE DES MATIÈRES

Préface, dr Jean-Dominique Lebreton, directeur de recherches au CNRS

Introduction

Penser comme un canard • Le sauvage et l’idée que l’on s’en fait • Les canards et l’ordre social • Gestion des populations, ne plus faire la cane

Chapitre I. « Pour voir, il faut entrevoir »

La biologie du canard : une brève histoire naturelle • La géographie du canard d’est en ouest, du nord au sud • La distribution du gibier dans l’espace et le temps : où manger, dormir, courtiser ? • La dynamique des populations naturelles exploitées d’oiseaux d’eau migrateurs

Chapitre II. Chasser et gérer la nature

Les canards et la transformation du monde • Qu’attendre du canard grippé ? • Évolution de la chasse aux canards et des pratiques • Quelques sujets polémiques • Chasse aux canards et dynamique des territoires humides

Chapitre III. La gestion adaptative : collaborer, anticiper et agir

Science borgne, gestion borgne : la fin de la gestion aveugle de l’environnement ? • Co-gestion, gestion adaptative ou apprendre chemin faisant • La modélisation et les simulations pour projeter ensemble • L’exemple de la gestion adaptative des canards en Amérique du nord : des idées à la mise en oeuvre • Pourquoi pas en Europe ? Le cas des autres espèces d’oiseaux d’eau • De la mise en capacité à l’action

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK
© Montbel - tous droits réservés
Site réalisé avec PowerBoutique - creation site ecommerce