Montbel | L. Pergaud Le roman de Miraut, chien de chasse
 

L. Pergaud
Le roman de Miraut, chien de chasse

2013.
Livre neuf.
Montbel, 260 pages.
Quantité  
19.90 €
Page en favoris
  Retour
L'un des plus célèbres romans de chasse.
Les aventures de Miraut, chien de braconnier, décrites avec la verve et le talent de Louis Pergaud. 
Instituteur franc-comtois, Louis Pergaud (1882-1915) fut l'un des grands romanciers du terroir.
Prix Goncourt en 1910, Pergaud est l'auteur de la très célèbre Guerre des boutons. 

◼︎  Paris, Montbel, 2013. in-8, 14,5 x 20,5 cm, broché, 260 pages.
EXTRAIT DE L'OUVRAGE

« Quatre automnes passèrent qui firent de Miraut un maître. La chasse n'avait plus pour lui de secrets : il n'était pas dans tout le territoire de la commune un canton de lièvre qu'il ne connût, un gîte possible qu'il ne soupçonnât, un terrier dont il ne pût désigner le propriétaire. Il savait qu'à toutes les saisons un nouveau lièvre revenait s'installer dans telle haie, dans tel gros buisson, un jeune levraut s'établir dans telle combe ou dans tel murger ; il distinguait les jours où ces locataires maniaques préféraient les logis de plein air des luzernes et des trèfles à l'abri touffu des grands bois ; il connaissait les haies giboyeuses et n'ignorait pas qu'au moment de la chute des feuilles et les jours de grand vent, les sillons des grands labours bruns recèlent plus d'un capucin. 
« Quant aux ruses déployées par les adversaires, il les connaissait, les devinait, les pressentait. Dès qu'il lui arrivait de lever un lièvre, il devait se dire pour des tas de raisons qui eussent échappé même à Lisée : toi, mon gaillard, tu es jeune, tu feras une pointe en dehors du bois et tu reviendras soit à droite, soit à gauche, j'aurai l'œil ; ou encore : oh ! oh ! voici une vieille connaissance ; où va-t-il faire ses doublés et crocher aujourd'hui, le citoyen ? Selon la direction prise, il savait où la piste s'embrouillerait et de quel côté il faudrait opérer les recherches pour démêler la nouvelle. 
« Il avait un accent particulier, un timbre différent de jappement, un mouvement de chanson de gueule spécial pour chaque gibier et dès son premier mot, dès sa quête même, Lisée pouvait déduire : c'est un lièvre, ou un renard, ou un blaireau, ou un écureuil, ou encore il est sur un piétement de perdrix ou de cailles. »

Diane vous suggère aussi:
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK
© Montbel - tous droits réservés
Site réalisé avec PowerBoutique - creation site ecommerce