Poth Pisteurs noirs, chasseur blanc
 

J. Poth
Pisteurs noirs, chasseur blanc

2007.
Livre neuf.
Montbel, 312 pages.
Quantité  
35.00 €
Page en favoris
  Retour

L’auteur a passé plus de quinze ans en Afrique de l’ouest pour le compte de l’ONU, où son travail de linguiste l’a mené au cœur des populations locales. Cet amoureux de l’Afrique profonde est aussi un chasseur et un pêcheur passionné qui a noué de solides amitiés avec les pisteurs. Coureur de brousse indépendant, Joseph Poth nous emmène à sa suite chasser au Burkina, en Côte-d’Ivoire, au Bénin et au Sénégal. 
Après Odeurs de brousse, consacré à la Centrafrique, voici les récits inédits de J. Poth en Afrique de l’ouest.
L’auteur vit aujourd’hui en Polynésie française. 
Photos en couleurs.

◼︎ Paris, Montbel, 2007, broché, 17 x 24 cm, 312 pages.

TABLE DES MATIÈRES

Préface de Marc Péchenart
Avant-propos
I. Chasse au lion avec Formidable
II. Le grand buffle noir
III. Nabindo, mare maudite
IV. L’accident
V. Retour à Nabindo
VI. Longue piste
VII. Petits et grands braconniers
VIII. L’adieu au pays gourmantché
IX. Pama, Porga, Pendjari, Ougarou et autres paradis
X. Les barracoudas et les phacos du Sine Saloum
XI. Jusqu’au bout de la piste…

Planches
Principaux secteurs de chasse parcourus (Burkina)
Principaux secteurs de chasse parcourus (Côte-d’Ivoire, Bénin)
Arcs et flèches de type traditionnel pour la chasse
Arc de Centrafrique
L’awalé, jeu du chasseur gourmantché
Couteaux africains typiques de tradition artisanale
Fusils de traite employés pour la chasse et le braconnage
L’art du bronze et la chasse au Burkina Faso
Fourreaux, carquois et machettes utilisés en brousse
Magie et… moutons en pays gourmantché
Fauteuil baoulé
Instruments de musique traditionnels pour la fête et le deuil
Nasses et procédés de pêche traditionnels dans les marigots de brousse


EXTRAIT DE L’OUVRAGE

« Un grondement caverneux me prit aux tripes pendant qu’un œil toujours rivé au cran de visée, je captai une soudaine ondulation dans les herbes, puis, rien, plus rien… Le lion, “mon” lion, avait bondi dans le lit du marigot en contrebas et s’était perdu au milieu des roseaux qui bordaient l’autre rive. C’est, du moins, ce que m’apprit Hamidou, car, en ce qui me concerne, je mentirais si je vous disais avoir vu quelque chose… »

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK
© Montbel - tous droits réservés
Site réalisé avec PowerBoutique - creation site ecommerce