Montbel | P. Vialar La Caille. Manuscrit original
 

P. Vialar
La Caille.
Manuscrit original

1941.
Manuscrit de collection.
276 pages.

Déjà vendu
déjà vendu
  Retour
Le manuscrit original.

Le manuscrit autographe, signé « P. V. », de ce roman publié chez Denoël en 1945. Il porte, in fine, la mention autographe « écrit à Paris entre le 12 et le 22 décembre 1941 ».

Abondamment corrigé, il comporte de nombreux passages biffés, ajouts et corrections.
Si la plupart des corrections ont été prises en compte dans la version publiée, il y demeure néanmoins quelques petites variantes. Les chapitres IV et X sont respectivement mal numérotés III et XI et trois chapitres ne figurent pas dans leur intégralité. En effet, certains passages des chapitres I, III et XIII avaient déjà été rédigés et Vialar renvoie alors aux passages de « la nouvelle ».

En 1940, Paul Vialar avait accompagné le gouvernement à Bordeaux et se mit à écrire des contes et nouvelles que publièrent la plupart des journaux de la zone libre. Comme pour La grande meute, il est probable que La Caille ait été publiée antérieurement dans l’un d’eux ou que la nouvelle elle-même soit tout simplement restée à l’état de projet.
Le roman fut publié deux ans après La grande meute, et porté à l’écran en 1949 par Michel Audiard sous le titre On n’aime qu’une fois.

Les manuscrits autographes de Paul Vialar sont rares, d’autant plus que, dès la guerre, il abandonne la plume pour la machine à écrire.

Paris, 12-22 décembre 1941.
in-4, 27 x 21 cm, en feuilles, emboîtage de toile beige.
138 feuillets, numérotés I à XI, puis XIV à LXXXII (sans feuillets XII, XIII, XIX, XXX et LXII, avec feuillet XXIII bis ; feuillet LXIX mal chiffré LXI) et 83 à 142 (sans feuillet 134).

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK
© Montbel - tous droits réservés
Site réalisé avec PowerBoutique - creation site ecommerce