Grandes chasses coloniales. Indochine
 

Grandes chasses coloniales. Indochine

2009. 
Livre neuf.
Montbel, 208 pages.
Quantité  
25.00 €
Page en favoris
  Retour

Anthologie des meilleurs récits de grande chasse aux fauves les plus redoutables en Indochine française.

T. Burnand, F. Edmond-Blanc, O. Sarraut, les docteurs Sauvel et Vielle font revivre, à travers ces chasses au tigre, au gaur ou à l'éléphant, la fin de la période coloniale française. Extraits d'Au péril des grands fauves (1967)

◼︎ Paris, Montbel, 2009. In-8, 13,5 x 20 cm, broché, 208 pages.


TABLE DES MATIÈRES

Avant-propos

Tony Burnand

I Les tigres de Mrs Catkiller

François Edmond-Blanc

II Tentative de chasse au tigre

Docteur Raymond Fiasson

III Histoire de traces

Omer Sarraut

IV Aventures dans la brousse indochinoise

V Où les principes se trompent

VI Le comte aux baisers

VII Les malheurs de Sophie

VIII L'envers de l'écran

Docteur Sauvel

IX Petit frère il faut mourir…

X Solidarité éléphantine

Docteur A. Vielle

XI Confrontations avec ong cop, le seigneur tigre

XII Confrontation tragique

XIII Simple rencontre

XIV Le tigre va-t-il sauter ?

XV Par nuit pluvieuse

XVI En chassant le lièvre sur la corniche de Cana

XVII Simple promenade à la tombée du jour

XVIII Ultime rencontre

XIX Heure de vérité… sans risque

XX   Buffles d'asie



EXTRAIT

« Reprenant ma marche, j'avance silencieusement depuis une dizaine de minutes lorsque je discerne, à une vingtaine de mètres devant moi, dépassant légèrement les herbes au-delà d'un coude du sentier, une échine cuivrée que j'attribue immédiatement à un chevreuil muntjac. N'ayant guère le temps de tergiverser et devant, à si courte distance, éviter le bruit d'un changement de cartouches, je prends le parti de m'accroupir et de progresser nez baissé, à la façon d'un crapaud, pour tâcher de donner une chance à mes petits plombs, si possible presque à bout portant.

Tout va comme je l'espérais : parvenu au point désiré, je relève la tête, "escalade" du regard l'ultime rideau de tranh et… je sens un pétard de dynamite claquer dans mon thorax : à moins de 10 m, en plein travers, sa gueule carrée, striée et festonnée de blanc déjà tournée vers moi, m'apparaît un tigre que les circonstances et l'imprévu rendent gigantesque. »


Diane vous suggère aussi:
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK
© Montbel - tous droits réservés
Site réalisé avec PowerBoutique - creation site ecommerce