• Catalogue 73 • 2018


Attribuable à Albert de Balleroy
Album de dessins
 




Entre 1847 et 1865.
Album de 57 dessins originaux.
Déjà vendu
Livre en stock

Déjà vendu
Exceptionel album de 57 dessins originaux33 représentent des chiens de vénerie, 10 du gibier mort, 9 des tenues de vénerie (gardes de la plaine de Montrouge et tenues de la maison de Condé). Parmi les autres dessins figurent un cavalier, des valets de chiens en costumes médiévaux, un cheval et des marques de chien.

Très séduisant recueil où se côtoient essentiellement les chiens de grands équipages du Second Empire : ceux de Combreux, fondé en 1858 par le duc d’Estissac, du comte de Barral, du comte de Balleroy, de Saint-Martin au comte Le Couteulx de Canteleu, de Vatimesnil, etc.

Parmi eux, trois eurent l’honneur d’être portraiturés par Louis-Godefroy Jadin, peintre officiel de la vénerie impériale : Major, au baron de Ruble (peinture reproduite p. 89 de l'ouvrage de J.-B. Decorsière. Un chasseur de loups en Gascogne, le baron de Ruble) ; Tintamarre, bâtard anglo-saintongeais du comte de Barral, dont le portrait qu’en fit Jadin figura au Salon de 1857 sous le numéro 1412 (Jadin avait déjà réalisé en 1855, sur une même toile, six portraits de chiens appartenant au comte de Barral. Ce tableau fut exposé à l’exposition universelle de 1855) ; Fly, la chienne écossaise de Jadin qui figurait, avec deux autres lévriers d’Écosse (Ociah et Morag) sur un tableau, aujourd’hui disparu, que le peintre présenta au salon de 1853.

Citons aussi Monarque, anglo-normand (légendé « Cerisy, 15 mai 1856 », très probablement de l’équipage de Balleroy) ; Barbouillaud, chien de Bresse, et Vaillant, chien de Saintonge, tous deux au baron Le Couteulx ; Sonore­, lice normande de l’équipage de M. de Balleroy ; Lucrèce, lice d’Artois (dessin légendé « Combreux, 3 7bre 58 »), très probablement un chien de l’équipage Combreux ; Conquérant, chien d’Artois de l’équipage Hennecart ; Marius, chien bleu «de M. le comte de B.» ; Cerf volant et Baliveau de l’équipage de Vatimesnil ; Major, chien de Gascogne, appartenant au baron de Ruble.

Les chiens, représentés avec talent, sont très vraisemblablement du même artiste. On serait tenté de les rapprocher de ceux d’Albert de Balleroy (1828-1872), peintre de chasse réputé à son époque et qui partagea un temps l’atelier de Manet, voire des peintures de Louis-Godefroy Jadin. L’absence de signature n’enlève rien à la qualité de ces dessins, pour la plupart très soigneusement légendés. L’artiste, s’il demeure inconnu, était très au fait de la vénerie ou bien s’agissait-il d’un veneur particulièrement doué.

Aux chiens et gibier mort, se mêlent quelques dessins relatifs aux tenues de vénerie de la maison de Condé ainsi que deux dessins où souffle encore le style troubadour. 

Détail des dessins:

• Renard couché (18, 5 x 24, 5 cm), gouache sur papier avec esquisse de scène de chasse médiévale au verso.
• Anglo-français tricolore (22,9 x 25,8 cm), crayon, fusain, gouache et lavis.
• Ariégeois marqué “B” (21 x 28,6 cm), crayon, fusain, gouache et lavis sur papier bleuté.
• Tête de cerf (21,8 x 28, 5 cm), aquarelle et rehauts de gouache blanche. Reproduit en 3e de couverture.
• Anglo-français tricolore assis marqué “B” (26, 8 x 21, 8 cm), crayon, sanguine, lavis, aquarelle et rehauts de gouache blanche.
• « Tintamarre » marqué “B” (21, 8 x 28, 2 cm), crayon, lavis, aquarelle et rehauts de gouache blanche. Reproduit en couverture.
• « Tintamarre, bâtard anglo-saintongeais à M. le cte de Barral » (22,2 x 27,8 cm), crayon, lavis, aquarelle et rehauts de gouache blanche.
• Chien sur le dos, jouant, avec esquisse de tête dans l’angle supérieur droit (21,4 x 29,2 cm), crayon, lavis et rehauts de gouache blanche.
• « Fly, chienne écossaise à M. Jadin » (23, 1 x 30,8 cm), crayon, lavis et rehauts de gouache blanche.
• « Héron cendré, 1849 » (26,5 x 20,4 cm), crayon, gouache et lavis.
• Tête de chien (15 x 20,8 cm), sanguine.
• Tête de chien (13,9 x 19,8 cm), sanguine, crayon et rehauts de gouache blanche.
• Trophée (faisan, gibecière et poire à poudre, 17,4 x 12,5 cm), gouache et aquarelle.
• Tête de saintongeoise (12,6 x 18,7 cm), crayon, lavis et rehauts de gouache blanche.
• Deux hommes conversant, en costume médiéval, s’apprêtant à partir à la chasse (18,9 x 22,8 cm), gouache et aquarelle.
• Chamois mort, mention au crayon « Cauteretz », (19,8 x 28,8 cm), aquarelle et rehauts de gouache blanche.
• Étude de cerf, mention au crayon « Aisy » (14,8 x 17,7 cm), crayon et rehauts de gouache blanche.
• Cheval légendé « Gipsy 9bre 1847 » (12,3 x 18,5 cm), crayon, aquarelle et rehauts de gouache blanche.
• « Chien de Henri II d’après Jean Goujon, musée du Louvre » (24,9 x 16,7 cm), crayon.
• « Daim Daguet. Du Raincy Xbre 53 » (21,5 x 26,8 cm), probablement un daim pris au château du Raincy chez le duc d’Orléans.
• « Sanglier quartannier. Champignol, le 12 février 1854 » (12,3 x 22,8 cm), gouache et lavis.
• « Cauteretz 5 août 1855. Chien de St Savin » (17,3 x 25,3 cm), crayon, aquarelle et rehauts de gouache blanche.
• Trois chiens marchant (17,2 x 24,3 cm), gouache et aquarelle sur papier rose.
• « Sonore – Lice normande, équipage de M. de Balleroy » (12,2 x 19,8 cm), crayon, aquarelle, lavis et rehauts de gouache blanche.
• « Sonore », étude de tête (16,8 x 11,8 cm), crayon, aquarelle, lavis et rehauts de gouache blanche.
• « Monarque, anglo-normand, Cerisy 15 mai 56 » (12,3 x 19,9 cm), crayon, aquarelle, lavis et rehauts de gouache blanche sur papier bleuté.
• Cavalier (17,2 x 24,3 cm), crayon, lavis, aquarelle et rehauts de gouache blanche sur papier rose.
• « Ali, lévrier de Syrie, Rosny 17 août 1856 » (13,1 x 25,2 cm), crayon, aquarelle et rehauts de gouache blanche sur papier rose.
• 2 dessins représentant des têtes de chiens, respectivement légendés « Fortuneau bâtard anglo-gascon » (10,3 x 8,4 cm), crayon, aquarelle et rehauts de gouache blanche sur papier rose, et « Rapideau bâtard anglo-normand, Champignol, février 1856. Équipage de Champagne à Mort » (10,3 x 12,5 cm), crayon, aquarelle et rehauts de gouache blanche. Champagne à Mort était l’un des équipages les plus importants de l’est de la France, sous la direction du baron Charles de Taisne.
• Étude de renard mort (17 x 24,5 cm), fusain, sanguine et rehauts de gouache blanche. Au verso du dessin, une esquisse représentant un homme sonnant du cor avec un cerf mort à ses pieds.
• Étude d’homme, vu de dos, en costume médiéval (19,1 x 12,1 cm), aquarelle.
• « Margot », chienne debout avec esquisse de tête (12,3 x 16,1 cm), crayon, aquarelle et rehauts de gouache blanche sur papier bleuté.
• 2 études de têtes de chien légendées respectivement légendées « Vaillant chien de Saintonge à M. le bon Lecouteulx » et « Lucrèce, lice d’Artois, Combreux 9 7bre 58 ».
Sous ces deux dessins a été contrecollée une bande de papier vergé (9,8 x 28,8 cm) sur laquelle sont dessinées à l’encre brune diverses marques de chiens dont : vénerie du roi, Bonaparte consul, vénerie impériale, vénerie d’Orléans, etc.
• « Conquérant, chien d’Artois à M. Hennecart, Combreux 3 8bre 57 » (12,2 x 19,8 cm), crayon, aquarelle et rehauts de gouache blanche.
• « Marius chien bleu à M. le Cte de B. » (14,3 x 18,2 cm), crayon et rehauts de gouache blanche, monogrammé au crayon « G.J. » [Godefroy Jadin ?]
• « Beagle, Surnes 1858 » (14,4 x 23 cm), crayon, aquarelle et rehauts de gouache blanche sur papier bleuté.
• « St Martin août 1859. Barbouillaud, chien de Bresse à M. le Bon Lecouteulx » (21,8 x 28,2 cm), crayon et rehauts de gouache blanche sur papier bleuté. Le chien porte la marque “L” de l’équipage Lecouteulx.
• « Vatimesnil 3 août 59, Cerf Volant », chien debout marqué “VM” (17,2 x 24,5 cm), crayon, aquarelle et rehauts de gouache blanche sur papier rose.
• « Baliveau. Vatimesnil » (12,2 x 19 cm), crayon, aquarelle et rehauts de gouache blanche sur papier bleuté.
Au verso : « Tenue de la garde à cheval de la maison de Condé, 1766 », (20 x 15 cm), crayon et aquarelle.
• Chiens couplés « Brisefort, Portugan. St Martin »
(17,1 x 14,8 cm), crayon, aquarelle et rehauts de gouache blanche sur papier rose. Chiens du cte Le Couteulx. 
Au verso : « Garde chasse à pied » de la maison de Condé (21,8 x 16,2 cm), aquarelle et légendes à l’encre.
• « Grand mâtin primé à l’exp[osition] d’Islington » (17,4 x 24,4 cm), crayon, aquarelle et rehauts de gouache blanche sur papier rose.
Au verso : « Garde général des chasses de la maison de Condé 1776 » (21,7 x 16,4 cm), aquarelle, crayon et rehauts de gouache blanche, légendes à l’encre.
• « Mai 1863, Major chien de Gascogne à M. le Bon de Ruble » (15,6 x 25,3 cm), crayon, lavis, aquarelle et rehauts de gouache blanche.
Au verso : « Gardes de la plaine de Montrouge (livrée du roi) », détails de la tenue (poches, parements, etc.), (21,8 x 17 cm), crayon, aquarelle et rehauts de gouache blanche, légendes à l’encre.
• « Major », étude de tête (15,5 x 23 cm), crayon, aquarelle et rehauts de gouache blanche.
Au verso : « Maison de Condé 1776. Valet de chien à pied veste et culotte comme le garde à cheval » (24,8 x 17,3 cm), aquarelle sur papier rose.
• « Brotonne mars 1865 », trophée de cerf (22,5 x 29,2 cm), crayon, aquarelle et rehauts de gouache blanche.
Au verso : texte manuscrit à l’encre sur papier ligné concernant les tenues de vénerie de la maison de Condé.
• « Le petit Miraud » (16,8 x 31,8 cm), crayon et rehauts de gouache blanche.
• Détail de la tenue du piqueur du cerf et du piqueur de l’équipage du cerf et du daim de la maison de Condé, (17,3 x 25,2 cm), crayon, aquarelle et rehauts de gouache blanche, légendes au crayon.
Au verso : « Habit de l’équipage du cerf (maître) », texte manuscrit à l’encre sur papier ligné.
• « Maison de Condé (1776), habit de l’équipage du cerf. Habit de l’équipage du daim » (17,3 x 24,8 cm), crayon et gouache.
Au verso : « Ceinturon du piqueur » (12,5 x 30 cm), aquarelle, encre et gouache sur papier-calque, légendes à l’encre.
• Botte, chapeau de l’équipage de chasse et couteau (14 x 30,8 cm), encre sur papier-calque.

◼︎ Un feuillet blanc et 57 dessins, non signés, plusieurs légendés, contrecollés sur 48 feuillets. Album rerelié au XXIe siècle en demi-maroquin rouge, dos à nerfs. Entre 1847 et 1865.




Livraison
rapide & soignée

Satisfaction garantieAide, déontologie, expertise
et confidentialité,
depuis 1946

Commandes & conseils
par téléphone
01 45 63 04 04

Vos cadeaux facilitésPaquets, livraison, chèques cadeaux
et échanges, on s’occupe de tout

Paiement sécurisé
Site réalisé avec PowerBoutique - creation site ecommerce