• Histoire de la chasse, bibliographie


Bibliothèque du comte Le Couteulx de Canteleu.
25 mars 2021



25 mars 2021.
Broché.
64 pages.
Livre en stock
 
Quantité  
souhaitée
10.00 € 
Catalogue de la vente aux enchères de la bibliothèque cynégétique du comte Le Couteulx de Canteleu (1827-1910), l’un des plus grands veneurs et éleveurs de chiens courants du XIXe siècle, et de livres de chasse à divers amateurs, rédigé par la Librairie de Montbel.
268 lots. Nombreuses illustrations en couleurs.

Paris, Alde, 2021. in-4, 21 x 28 cm, broché, 64 pages.


> Le catalogue en pdf, à télécharger ici.

> Tous les lots de la vente avec des photos (reliures, pages de titre, illustrations), à consulter ici. 

> Télécharger le formulaire pour passer des ordres écrits. 


Exposition à l'étude Alde (22, rue Guynemer, 75006 Paris) à partir du mercredi 17 mars de 9 h à 13 h et de 14 h à 18 h.

Nous sommes à votre entière disposition, par téléphone ou par courriel, pour vous envoyer des rapports de condition des livres ainsi que des photos supplémentaires.

Le retrait des achats sera possible à l'étude sur le principe du “click and collect”, ils pourrons aussi vous être expédié.

Reconnu comme l’un des plus grands veneurs et éleveurs de chiens courants du XIXe siècle, Emmanuel Le Couteulx de Canteleu (1827-1910) est aussi l’auteur du célèbre Manuel de vénerie française resté inégalé.
S’inscrivant dans la lignée de Du Fouilloux, Salnove, d’Yauville et Le Verrier de la Contrie, ce traité actualise la tradition héritée des chasses royales en tenant compte de l’apport du sang anglais pour les chiens et les chevaux. Publié en 1890, il succède à plusieurs ouvrages de Le Couteulx : La vénerie française (1858) véritable encyclopédie qui fait une large place aux chiens courants ; La chasse du loup (1861), premier grand traité sur le sujet depuis le Clamorgan publié au milieu du XVIe siècle ; La condition des chevaux de chasse en France (1867) ; La pêche au cormoran (1870) et Les races de chiens courants français au XIXe siècle (1873). Théoricien de la vénerie, réorganisateur des races de chiens, l’auteur s’emploie à synthétiser sa propre expérience et celles de ses confrères.
Pour cela, il rassemble une riche bibliothèque où figurent tous les textes importants, les études techniques qui lui sont utiles et les récits que publient ses contemporains. Esprit rigoureux, méthodique, mais aussi original, il va faire relier par Bonvoisin à Versailles la majeure partie de ces ouvrages en vélin ivoire avec le titre à l’encre rouge non seulement au dos mais aussi sur le premier plat. Dans un certain nombre d’entre eux, il colle aussi son ex-libris héraldique au nom du “baron Le Couteulx de Canteleu”, titre qu’il porte jusqu’au décès de son frère en 1862. Sur quelques-uns qu’il acheta déjà reliés, il fit frapper son chiffre E. C. Un certain nombre de ses amis lui offrent aussi les livres qu’ils publient avec de beaux envois autographes.

Emmanuel et son frère aîné Auguste (né en 1822) sont initiés très tôt à la chasse à courre par leur père, Charles, 3e comte Le Couteulx de Canteleu (1789-1844). Celui-ci, après une carrière militaire commencée comme aide de camp de Berthier et terminée comme colonel de la garde et aide de camp du duc d’Angoulême sous la Restauration, épouse Augustine d’Onsenbray. Il s’installe sur ses terres de l’Eure et fonde en 1820 l’équipage de Saint-Martin, du nom de sa propriété, pour chasser le loup. Officiers eux aussi, passés par Saint-Cyr, les deux frères suivent les traces de leur père, chassent avec passion et quittent l’armée pour s’établir, en 1852, à Saint-Martin où ils montent une nouvelle meute pour le loup. Il monte aussi avec Pierre Pichot un équipage de fauconnerie qu’il garde trois ans, tentant de relancer cette chasse en France, puis dresse quelques cormorans pour la pêche dans ses étangs. Quand l’aîné est sur le point de mourir en laissant une fille de 9 ans, il demande à son frère d’épouser sa veuve. C’est ce que fait Emmanuel, qui favorisera d’ailleurs le mariage de sa nièce avec un cousin éloigné, Henry Le Couteulx de Caumont avec le père duquel il chassait et auquel il transmettra son équipage et sa bibliothèque…
C’est une partie de cette bibliothèque, restée dans la famille, que nous dispersons aujourd’hui, offrant la chance unique aux bibliophiles contemporains d’acquérir une relique d’un veneur mythique, un souvenir de l’âge d’or de la chasse à courre, une future pièce maîtresse de leur propre collection !

Cédric & Ithier de Fougerolle
libraires-experts


La plupart des exemplaires de cette bibliothèque ont été reliés par P. Bonvoisin, installé au 22 rue de la paroisse à Versailles, qui a signé avec son étiquette typographique ou son cachet à froid. De très nombreux exemplaires possèdent l’ex-libris héraldique de Le Couteulx de Canteleu.
 




Livraison
rapide & soignée

Satisfaction garantieAide, déontologie, expertise
et confidentialité,
depuis 1946

Commandes & conseils
par téléphone
01 45 63 04 04

Vos cadeaux facilitésPaquets, livraison, chèques cadeaux
et échanges, on s’occupe de tout

Paiement sécurisé
Site réalisé avec PowerBoutique - creation site ecommerce