Diane & Vénus

• Œuvres du marquis de Foudras


Foudras, marquis de
Diane & Vénus
 Montbel




2004.
Épuisé.
Montbel, 416 pages.
Livre en stock

Épuisé

Un texte rare de Foudras.

Réédition intégrale d'un texte peu courant de Foudras qui n’avait été réédité qu’une seule fois depuis 1852. 
Foudras dresse dans ces “mémoires” d’un officier français engagé contre les Constitutionels espagnols, un tableau flatteur et enlevé de la société ibérique du xixe siècle. Au grè de chasses étonnantes et d’action militaires chevaleresques, on découvre des aristocrates d’honneur, un prêtre chasseur, des piqueux époustouflants, des chiens remarquables, des militaires français buveurs et hâbleurs, et surtout la grâce sans pareil des superbes Andalouses…
Ce volume est le huitième de la collection des Œuvres cynégétiques complètes du marquis de Foudras (1800-1872), célèbre “gentilhomme chasseur” bourguignon, publiée depuis l’an 2000 à l’occasion du deux centième anniversaire de sa naissance. Depuis la très rare édition originale de 1852, Diane et Vénus n’avait été réédité qu’une seule fois. 
Préface d’Amaury de Louvencourt, fondateur du Musée du veneur (Montpoupon). 
Illustrations inédites de Matthieu Sordot en noir et blanc.

◼︎ Paris, Montbel, 2004. 15 x 21 cm, in-8, broché, 416 pages.
TABLE DES MATIÈRES

Préface : Amaury de Louvencourt
Introduction : Louis-Gaspard Siclon
Prologue
La hutte du charbonnier
Première partie
I. De Pont-à-Mousson à Séville
II. Séville
III. Encore Séville
IV. El patio
V. La tertulia
VI. De tout un peu
VII. Les malheurs d’un amant heureux
VIII. L’expédient
IX. Le départ pour la chasse
X. Le récit
XI. La chasse aux lévriers. Calderon
XII. Les bonnes fortunes de mon ami Boyer
XIII. Mère et rivale
XIV. Marche de nuit
XV. Le curé
XVI. La chasse aux fourneaux
Deuxième partie
I. Course à Séville
II. Pendez-vous, chasseurs qui n’y étiez pas
III. Les idées de Longuet sur l’amour
IV. Les galgos
V. Olla Podrira
VI. La venta del Vivero
VII. Les descendants de Philippe V et de la princesse des Ursins
VIII. Un château en Espagne
IX. La marca
X. Fête champêtre
XI. La grande chasse en Espagne
XII. Sous les oliviers
XIII. Le rêve de don Juan
XIV. Le réveil d’un autre rêve


EXTRAIT DE L’OUVRAGE

« Don Pedro mit pied à terre, me jeta la bride de son cheval, assura sa dague dans sa main solidement gantée, et marcha droit au sanglier en étudiant le terrain d’un œil ferme. J’avais le cœur serré, car j’envoyais peut-être un homme, un ami à la mort. 
« La meute réduite à une vingtaine de chiens encore en état de combattre, couvrait le solitaire, que l’on avait de la peine à distinguer nettement au milieu d’elle
« — Señor, il vous a vu ! cria Pepe Hillo, prenez garde à vous. 
« Le sanglier parvint effectivement à se dégager à peu près, et il se rua sur don Pedro, traînant après lui une demi-douzaine de dogues attachés à ses écoutes, à ses flancs et à ses suites. 
« Don Pedro l’évita en bondissant légèrement de côté. Le solitaire se débarrassa des deux molosses qui le tenaient par la tête et revint à la charge, amenant les autres. Don Pedro esquiva encore le choc, mais après son écart à gauche, il se fendit rapidement à droite, et je vis sa dague disparaître jusqu’à la poignée, derrière l’épaule du sanglier, qui fit une culbute et resta étendu sur le sol, sans donner d’autre signe de vie qu’un léger frémissement dans les membres. Le sang sortait à gros bouillons de la blessure, et deux dogues plus prompts que leurs camarades le buvaient déjà avec délices. Toute la troupe, y compris deux ou trois blessés, suivit leur exemple. 
« Don Pedro s’était remis tranquillement en selle, et comme j’avais commencé à le féliciter, il m’interrompit en m’invitant à le suivre, en termes qui n’admettaient pas de réplique pour le moment. Je tournai donc bride avec lui, et je m’aperçus que le comte, Manuel et le marquis de Torrecuella se retiraient aussi du champ de bataille, que Pepe Hillo lui-même avait déjà abandonné. 
« Quand nous fûmes tous réunis sur la lisière du bois que le sanglier avait traversé, je me hasardai alors à demander pourquoi nous nous privions volontairement de la fin du spectacle. »




Livraison
rapide & soignée

Satisfaction garantieAide, déontologie, expertise
et confidentialité,
depuis 1946

Commandes & conseils
par téléphone
01 45 63 04 04

Vos cadeaux facilitésPaquets, livraison, chèques cadeaux
et échanges, on s’occupe de tout

Paiement sécurisé
Site réalisé avec PowerBoutique - creation site ecommerce