Err

<i>H. Vickers</i><br>Gladys<br>duchesse de Marlborough
  • <i>H. Vickers</i><br>Gladys<br>duchesse de Marlborough
  • <i>H. Vickers</i><br>Gladys<br>duchesse de Marlborough
  • <i>H. Vickers</i><br>Gladys<br>duchesse de Marlborough
  • <i>H. Vickers</i><br>Gladys<br>duchesse de Marlborough
  • <i>H. Vickers</i><br>Gladys<br>duchesse de Marlborough

H. Vickers
Gladys
duchesse de Marlborough

En stock
2020.
Lacurne, 496 pages.
25,00 €
12,50 €
-50%
1000g
Description
Exemplaire défraîchi.

Richissime beauté américaine qui éblouit la société européenne au tournant du siècle, Gladys Deacon (1881-1977), après une enfance traumatisante, reçoit une solide éducation en Europe et aux États-Unis. À l'âge de 14 ans, fascinée par les fiançailles de Consuelo Vanderbilt avec le duc de Marlborough­, elle se promet de l'épouser un jour. Après ses études, elle partage sa vie entre Paris, Florence et Londres où elle s'entoure d'artistes renommés et sert de modèle aux plus grands peintres et sculpteurs, notamment Boldini, Sargent et Epstein.
À Florence, Bernard Berenson envisage de lui demander d'être son épouse, à Blenheim, le prince héritier de Prusse lui jure un amour éternel en lui offrant une bague. À Versailles, le duc de Norfolk la demande en mariage et à Rome, Roffredo Caetani, prince de Bassiano, succombe à son charme.
À Paris, elle séduit Anatole France ou le marquis de Charette... et à Nice le duc de Connaught, troisième fils de la reine Victoria. Elle fascine Proust, Rodin, Monet, Henry James... et épouse, comme elle l'avait décidé dans son enfance, le 9e duc de Marlborough, propriétaire du domaine de Blenheim, avant de disparaître totalement du monde pendant plus de quarante ans.

L'historien anglais Hugo Vickers est l'auteur de biographies sur la reine mère, Greta Garbo et Vivien Leigh. Il est aussi l'éditeur des mémoires de Cecil Beaton et d'Etti Plesch et rédigea l'édition anglaise des mémoires du baron de Redé, publiés en français par les Éditions Lacurne en 2017.

Illustré de 130 photos. Important index de plus de 600 noms.
Traduit de l'anglais par Laure Gruet.

Paris, Lacurne, 2020. In-8, 14,5 x 20,5 cm, broché, 496 pages, illustrations en noir et blanc, tableaux généalogiques, index.