Montbel | Comte H. de la Porte Les fanfares des équipages français. Paroles et musique

• Trompes & fanfares. Livres et CD


Comte H. de la Porte
Les fanfares des équipages français.
Paroles et musique



1930.
Livre de collection relié.
504 pages.
Livre en stock
 
Quantité  
souhaitée
300.00 € 
Description rédigée par la Librairie de Montbel :
Réimpression du plus important recueil de fanfares d'équipages (4 fanfares d’équipages princiers : Bourbon, Orléans, Aumale et Joinville, 139 fanfares d’équipages français, 5 fanfares d’équipages belges et une fanfare fantaisie : Les plaisirs de la chasse), donnant pour chacune d’elles, la musique, les paroles, le dessin du bouton, et un ou deux croquis représentant bien souvent la propriété, le maître d’équipage ou un chien.
Un équipage a une notice de 4 feuillets, 92 équipages ont des notices de 2 feuillets et 55 équipages des notices d’un feuillet.
Les 500 gravures sur bois sont signées Charles de Condamy (1855-1913), Adhémar Louis de Clermont-Gallerande (1845-1895), Gaston Gélibert (1850-1931), etc.

Malgré la mention “Nouvelle édition corrigée”, cette édition est la reproduction anastatique de l’édition de 1890-1892.

Le comte Henri de la Porte, qui appartenait à une famille de veneurs poitevins, fut « une des premières trompes de [son] époque » d’après son éditeur. Il dirigeait de nombreux concours lors des expositions canines et des concours hippiques. Il publia en 1896 un Manuel du sonneur de trompe (276 pages) qui comprenait un intéressant aperçu historique sur l’instrument.

Hippolyte Pairault (né vers 1870) était le principal éditeur d’ouvrages cynégétiques de la fin du XIXe siècle et de la première moitié du XXe siècle. Il fut notamment le rédacteur et l’éditeur des annuaires de vénerie de 1891 à 1932. Il publia aussi en 1897, une intéressante bibliographie critique des ouvrages français de chasse à courre : Bibliothèque des veneurs (rééditée en fac-similé par les éditions de Montbel en 2003). Installé passage Nollet (aujourd’hui rue de Bizerte dans le quartier des Batignolles), il était aussi le fondateur et le directeur de l’hebdomadaire le Nemrod qui parut de 1886 à la première guerre mondiale.

Ouvrage devenu rare, tiré à 250 exemplaires.

Bon exemplaire imprimé sur alfa de Lafuma. Dos insolé.
Thiébaud 377.

Paris, Pairault, 1930. in-4, 19,5 x 24 cm, demi-chagrin fauve à coins, dos à nerfs orné de motifs dorés, couvertures conservées, 504 pages.




Livraison
rapide & soignée

Satisfaction garantieAide, déontologie, expertise
et confidentialité,
depuis 1946

Commandes & conseils
par téléphone
01 45 63 04 04

Vos cadeaux facilitésPaquets, livraison, chèques cadeaux
et échanges, on s’occupe de tout

Paiement sécurisé
Site réalisé avec PowerBoutique - creation site ecommerce